Archétype du scooter 50 cm3 pour adultes, le nouveau Peugeot Citystar 50, dérivé du modèle 125 lancé en 2011, vient prendre la relève de l’Élystar. Comme son prédécesseur, le fleuron de la gamme 50 de peugeot scooters justifie son tarif par un équipement luxueux et un comportement au-delà de tout soupçon.

Il est visuellement bien difficile de faire la différence entre un Citystar 125 et ce nouveau modèle 50 cm3, à moins bien sûr de se référer au bloc moteur plus petit. Car pour le reste, aucune différence ! On retrouve globalement les mêmes volumes de carrosserie que ceux de l’Elystar, avec un grand guidon indépendant, désolidarisé de l’instrumentation. Les lignes se sont bien sûr modernisées, deux blocs optiques encadrant désormais une grosse grille d’aération, factice ici puisque le moteur 50 est refroidi par air, contrairement au 125 cm3 refroidi par eau.

Les personnes de grandes tailles trouvent immédiatement leurs marques à bord, avec un guidon à bonne distance des genoux et sans aucune sensation d’être étriqué comme c’est trop souvent le cas sur les scooters 50.Comme nous l’avons déjà dit, le Citystar ménage beaucoup d’espace pour les grands gabarits. Cela se confirme pour le passager qui est bien à son aise sur l’assise arrière et profite désormais de repose-pieds escamotables, nettement plus confortables que les petites plate-formes latérales de l’Elystar. Une grande poignée de maintien lui permet de se tenir à l’accélération…

Un atout important du Citystar 50, l’autonomie qu’autorise son gros réservoir de 9 litres : compter au minimum 250 km avec une consommation moyenne de 3,5 l/100 km.